abcLa maison assassinée

Pierre Magnan

 

La maison assassinée est un livre que j’ai rencontré a plusieurs reprises dans ma vie  de lectrice. Lorsque j’étais adolescente et que quelques mois après avoir vu le film a la télé j’étais tombé dans la superette du coin sur ce livre en promo, j’en gardais un souvenir plaisant. Et il y a un ou deux ans, je suis devenue accroc de l’œuvre policière de l’auteur.  L’auteur c’est Pierre Magnan, il a toujours aimé les mots et écrire, mais la vie la conduit a autre chose. Il a du travaillé a douze ans ce qui ne l’a pas empêché de rencontrer Giono. Puis dans les années 70 la  crise arrive, il est licencié alors qu’il a 50 ans ; et il revient ses premières amours se met à écrire. Et qu’il écrit bien !!!! Son œuvre est impressionnante, il est très prolifique ! Son œuvre c’est plusieurs dizaines de livres de romans. Une partie d’entre eux a pour personnage principal l’inspecteur Laviolette dont je suis quasi tombée amoureuse et dont je parlerai une autre fois. Alors que je lisais avec avidité tout ces romans j’ai retrouvé  ce roman.

L’auteur nous raconte l’histoire de Séraphin Monge, jeune homme qui rentre de la première guerre mondiale indemne, la mort n’a pas voulu de lui, et se rend chez un notaire qui lui donne les clefs de La Bruliere qui était l’auberge proche du village que tenaient ses parents. Séraphin est un homme grand, fort, taciturne mais malgré cette apathie, il perçoit  que le village semble le craindre. Seule la très jolie  Marie, fille unique du boulanger l’interpelle et lui parle. Arrivée devant cette grande bâtisse recouverte de poussière, il rencontre un homme qui vit hors de la ville et qui connait son histoire. Alors qu’il était âgé de quelques jours, par une nuit pluvieuse, toute sa famille a été massacrée, ses grands parents, ses parents, ses frères soit six personnes. Il est le seul à avoir été épargné sa mère a été retrouvé  la main dans son berceau le protégeant  par delà la mort. Il n’y eu aucun témoins et les personnes qui furent juger condamner et pendus ne sont pas coupables, et ceci est de notoriété publique.  Face  à une telle nouvelle Séraphin décide de détruire cette grande maison seul. Très vite cette décision attire les curieux. Les gens font des détours pour venir voire le fou a l’œuvre. Marie monte régulièrement le voire lui amener des pâtisseries, lui montrer toute l’attention qu’elle lui porte… un jour alors que Séraphin se bat contre sa maison une voiture s’arrête et en sort Patrice.  Fils du notable du coin qui est revenu de la guerre comme une gueule cassée touché par l’histoire de cet autre ancien combattant il est venu à sa rencontre Et leurs meurtrissures se font écho. Il revient le voire et lui présente sa sœur  Charmaine qui elle aussi tombe sous son charme. Et commence un jeu ou Séraphin reste  insensible ou du moins ne montre rien d’autre que de l’amitié, Charmaine et Marie papillonnent autour Séraphin, et Patrice est fasciné par Marie qui ne baissent pas les yeux, et se conduit avec lui  tout a fait normalement.  C’est alors que Séraphin en détruisant la cheminée découvre une boite en fer ou sont gardées trois reconnaissances de dettes qui arrivaient à échéance le soir de la mort de sa famille et des centaines de pièces en or.  Les reconnaissances sont signés  entre autre par les pères ses amis. Il décide de vérifier et de se venger. Mais au moment où il décide de faire couler le sang… on tue pour lui. Ce qui soulève d’autres questions…

Je pourrais continuer a vous parler de cette hitoire, mais parfois il faut cesser !!!! Ce livre est dense alors qu’il a peu de page, il nous amène et soulève des questions sur la famille, les amis, l’apparence, les blessures… avant tout sur ce qui fait de nous ce que l’on est. Le tout enveloppé dans un polar plus qu’efficace !!! IL est abandonnant notre héro encore jeune est pourtant tellement meurtri, quelques décennies après l’auteur a écrit une suite indépendante tout de même sur l’histoire de cet homme qui croyait porter malheur et dont la mort ne voulais pas. Il s’appelle le Mystère de Séraphin Monge

Si vous devez lire un livre de Pierre Magnan lisez celui-ci, si vous avez le temps lisez les tous !